Bataille des Ardennes – Saint Vith sous les bombes à Noël 1944

Il y a 75 ans, au moment où les chrétiens fêtaient l’Incarnation du Fils de Dieu, les habitants de la petite ville de Saint-Vith ont vécu l’enfer. Dans le cadre de la bataille des Ardennes, lors d’un bombardement intensif par les Alliés les 25 et 26 décembre, elle a été quasi rayée de la carte.

C’est le 16 décembre 1944 qu’a débuté ce qu’on a appelé plus tard la “bataille des Ardennes” ou “l’offensive Von Rundstedt”. On pense souvent que cette bataille était concentrée surtout sur la province du Luxembourg et notamment la ville de Bastogne, mais c’est oublier que notre province, et notamment le sud de la région germanophone, a souffert énormément de ce dernier sursaut de l’armée allemande.

Le 16 septembre 1944, Hitler charge un état-major restreint de préparer une offensive en Ardennes. Cette opération reçoit le nom de “Wacht am Rhein”, allusion à l’hymne “Garde au Rhin”. Objectif: franchir la Meuse au sud-ouest de Liège, couper les forces alliées du nord de leur ligne de communication et s’emparer d’Anvers, lieu stratégique par excellence.

Saint-Vith, carrefour stratégique

La ville de Saint-Vith était un carrefour vital situé à la frontière avec le Troisième Reich et le Luxembourg. Elle disposait d’une gare de triage et de réparation des chemins de fer et est également située à proximité de la trouée de Losheim, une vallée qui traverse les crêtes densément boisées de la forêt ardennaise, axe majeur de la contre-offensive allemande. Plusieurs divisions américaines sous le commandement du général Bruce C. Clarke sont assignées à la défense de la ville.

La contre-offensive allemande est contenue avec succès par les troupes américaines, ralentissant considérablement l’avancée allemande sur tout le front des Ardennes. Toutefois, le général Clarke abandonne la ville le 21 décembre et ses troupes sont redéployées plus à l’ouest pour mettre en échec les attaques allemandes.

Destruction totale

Le 23 décembre, leurs positions sont toutefois intenables et les Américains battent en retraite à l’ouest de la Salm. Les Alliés bombardent alors intensivement Saint-Vith le 25 et 26 décembre 1944. La ville a été détruite à 95 %.

Saint-Vith, ou ce qu’il en restait, est libérée définitivement le 23 janvier 1945 par la 2e division d’infanterie et la 30e division d’infanterie US. Des combats perdurent jusqu’au 1er février 1945, date à partir de laquelle les dernières troupes allemandes quittent Saint-Vith et battent en retraite. L’opération “Wacht am Rhein” s’est terminée par un échec et dès lors les Alliés pourront lancer leur campagne ultime qui mènera à la chute du Troisième Reich.

Ralph SCHMEDER

Source : https://www.evechedeliege.be/news/bataille-des-ardennes-saint-vith-sous-les-bombes-a-noel-1944/

 

Faites-nous part de votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.