Les leçons du confinement

Chère lectrice, cher lecteur,     (Ralph Schmeder, responsable du Service de Presse)

Du jamais vu : entre deux et trois milliards de personnes confinées chez elles, une économie mondiale partiellement à l’arrêt, des médias dont le contenu, depuis des semaines, semble tourner autour du même spectre : le coronavirus et le Covid-19. Le printemps 2020 entrera dans les livres d’histoire comme celui où la terre a cessé de tourner… pour un moment, car nous savons que toute tempête se calme un jour et que c’est au milieu de la nuit que commence le jour nouveau.

Tous les domaines sont touchés par cette crise sanitaire globale, aussi l’Eglise catholique. Comme moi, le 27 mars dernier, vous avez pu voir le pape François seul, sous la pluie, sur la place Saint-Pierre, plongé dans la prière méditative devant la croix du Christ. Des moments saisissants… Ils témoignent de notre impuissance devant les tragédies frappant ces jours-ci d’innombrables familles qui perdent un proche à cause de cette nouvelle maladie incurable. Mais ils ont exprimé aussi cette incroyable compassion et cette confiance en Dieu dont fait preuve notre Souverain Pontife.

Dans nos villes et villages, les églises sont désertes, certaines fréquentées par quelques priants solitaires. Cette fois-ci, nous serons condamnés à vivre la semaine la plus importante de l’année liturgique « en privé ». Mais « bénies soient les moyens de communication modernes », me disait récemment l’abbesse de Brialmont, mère Marie-Pascale, en pensant à toutes les possibilités médiatiques que nous avons pour nourrir notre foi et nous associer aux chrétiens du monde entier.

Dans cette Newsletter et sur notre site http://www.evechedeliege.be, vous trouverez quelques exemples de la présence réconfortante de notre Eglise diocésaine sur le « net » : le message de fin de carême de Mgr Delville, les propositions de célébrations domestiques pour la semaine sainte par le Vicariat Annoncer l’Evangile, les invitations à suivre le triduum pascal en radio, en TV et sur internet, etc.

L’être humain, pour comprendre des événements extraordinaires, a besoin de savoir qui en est responsable. Au sujet du coronavirus, les réseaux sociaux foisonnent de réponses, les unes plus idiotes que les autres, à la question « à qui la faute » ? Aux Chinois qui veulent dominer l’économie mondiale, aux Américains qui ont laissé s’échapper un virus créé par des scientifiques dans un laboratoire, aux extraterrestres qui veulent se débarrasser du genre humain, au diable, à Dieu ? Est-ce la Terre elle-même qui s’oppose par ce moyen à toutes les brutalités dont elle souffre depuis des décennies ?

Nous aussi, catholiques, sommes parfois tentés de coller une étiquette sur ce temps de confinement en le considérant comme une « bonne leçon » pour apprendre à vivre autrement. Attention à la moralisation et à la récupération ! Ce que nous vivons actuellement est d’abord un temps d’épreuve, difficile à comprendre et à interpréter.

En même temps, ne le vivons pas comme une fatalité, une parenthèse qui se fermera bientôt, nous permettant de revenir à ce que nous appelons « la vie normale ». Toute expérience de vie est une occasion de grandir, même la plus éprouvante. Si ce confinement nous apprend une plus grande solidarité, si nous ressentons un manque d’être éloignés de la vie de nos communautés, si ce ralentissement de notre rythme habituel nous permet de retrouver la paix intérieure et une relation plus personnelle avec Dieu, on n’a plus besoin de connaître le pourquoi de cette épidémie…

Je vous souhaite, malgré le confinement, une très bonne préparation à Pâques ! Puissiez-vous aussi vous réjouir avec le Ressuscité !

Ralph Schmeder, responsable du Service de Presse

source :  Diocèse de Liège – Newsletter du mois d’avril 2020

Faites-nous part de votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.