UN « NOUVEAU » SERVITEUR SOURIANT…

Pour le service du Christ et de l’Église, par l’imposition des mains et le don du Saint-Esprit, Mgr Jean-Pierre Delville, Évêque de Liège, a ordonné diacre en vue du sacerdoce Cocou Ignace Ametonou le dimanche 4 octobre dernier en l’église Saint-Martin de Nandrin. Lisez ci-après un écho de la célébration […]

Ignace, un « nouveau » serviteur souriant…

Je n’hésite pas à utiliser ce titre pour évoquer ce jour de fête qui illumina, malgré une météo incertaine, l’église Saint Martin de Nandrin. En effet, ce dimanche 4 octobre, jour de la Saint François d’Assise, Cocou Ignace Ametonou a franchi une étape capitale sur son chemin de service : l’ordination diaconale en vue du presbytérat.

Longtemps, ses « oui, je le veux ! » et son « je le promets ! » résonneront dans les cœurs de la nombreuse assemblée que les incontournables mesures sanitaires n’avaient pas réussi à décourager.

Dès l’entrée de Monseigneur Delville, précédé des prêtres et diacres conviés à l’assister, chacun et chacune fut saisi par cette ferveur si particulière à toutes célébrations d’ordination. Cette ferveur, cette « prise à la gorge », connut son apothéose lors de la « litanie des Saints » ; nous étions intégrés, si je puis dire, à deux mille ans de piété, de don de soi et d’Évangile en action. Après l’imposition des mains et la prière d’ordination, la remise des « outils de travail » (dixit Olivier Windels, l’habituel et efficace cérémoniaire) fit d’Ignace un serviteur de « la Table » et de « la Parole » prêt à affronter les imprévus et de Dieu et de la Mission.

Soyons-en certain, il le fera le sourire aux lèvres, le rire à pleine gorge, car voilà bien les attributs naturels de son credo personnel ! En effet, Il considère le bonheur comme un devoir, où que l’on soit, peu importe ce que l’on vit et qui l’on rencontre. Point d’angélisme béat dans la démarche ! Ignace, malgré son parcours « délicat » entre son Bénin natal et notre « vieux » diocèse, veut irradier ce bonheur. Son engagement diaconal prend ici sa pleine mesure ; il sera au service de la « Bonne Nouvelle » dans toute son exceptionnelle positivité.

Oui, le vent d’automne soufflait à Nandrin. Dehors, il faisait froid. Dans l’église, la brise tiède de l’espérance agitait la promesse d’un monde nouveau, un monde de frères et de sœurs, où le « oui » au service commun est délivré de tout calcul. Ce dimanche, les célébrants et les fidèles, les amis d’Ignace et les paroissiens, ont vu cette « pierre d’angle que les bâtisseurs avaient rejetée » : elle était posée en clé de voûte d’un édifice intemporel qu’Ignace est prêt à consolider, par sa présence active, là où il sera envoyé.

Merci à lui et merci aussi à tous ceux et celles qui contribuèrent à la réussite de la célébration. Organiste, flutiste, choristes, personnel d’accueil, équipe pastorale locale, hommes et femmes de bonne volonté, Monseigneur Delville et le clergé présent, tous, nous avons fait « peuple de Dieu ».

Parce que l’un d’entre nous a osé dire « oui » à un appel capable de transcender toute peur et de « démasquer », en l’offrant au monde, ce que nous avons de meilleur en nous…

Frédéric GRÄTZ

Source: https://www.evechedeliege.be/news/un-nouveau-serviteur-souriant/

Faites-nous part de votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.