PAS À L’AIR LIBRE À PÂQUES!

PUBLIÉ LE MERCREDI 24 MARS 2021

Cette année, la Semaine sainte se vivra différemment de celle de 2020, mais elle sera encore marquée par les consignes sanitaires en vigueur. Malheureusement, l’espoir de pouvoir célébrer certaines activités à l’extérieur s’est envolé.

Jusque vendredi passé, le plan « plein-air » du gouvernement prévoyait à partir du Jeudi saint la possibilité de célébrations religieuses à l’extérieur, ouvertes à 50 personnes. Ceci aurait signifié une bulle d’oxygène pour les communautés à l’approche de Pâques. Pour encourager des initiatives de ce genre, le Vicariat général avait envoyé un courriel à tous les acteurs pastoraux du diocèse avec quelques pistes pour profiter de cette éventuelle mesure d’élargissement.

Eric de Beukelaer proposait notamment, pour les offices du triduum, y compris le dimanche de Pâques, de déménager vers un grand jardin, une cour d’école, ou, après avoir demandé les autorisations aux instances civiles, sur une place publique.

Mais une nouvelle flambée de l’épidémie a pour résultat que ce timide assouplissement est reporté sine die par les autorités, comme annoncé lors du comité de concertation du vendredi 19 mars.

A l’exception des funérailles, qui peuvent se dérouler avec 50 personnes dans une église, les célébrations de la Semaine Sainte et de Pâques devront donc se vivre dans les églises à maximum 15 fidèles, enfants de moins de 12 ans non-compris.

Il a donc fallu un nouveau communiqué du vicaire général pour faire marche arrière: « J’entends d’ici les soupirs de beaucoup d’entre vous. Ils se mêlent à ceux de notre évêque et de ses collaborateurs. La Covid joue avec nos pieds et nos nerfs. Raison de plus pour ne pas nous laisser abattre, mais de vivre cette nouvelle Pâques confinée, ancrés dans le roc de la prière. » Et de terminer en rappelant l’essentiel de ce sommet de l’année liturgique: « Christ est ressuscité! Ce n’est pas un virus qui pourra nous ravir cette joie qui réchauffe le cœur et transfigure le monde.« 

Néanmoins, plusieurs recommandations du premier communiqué du vicariat général restent valables, notamment l’invitation à associer les enfants de la catéchèse aux célébrations du Dimanche des Rameaux: « Ils pourraient, par exemple, être invités à ramener du buis béni à leurs familles. Veillons, en tous les cas, à organiser une distribution de buis béni dans un maximum d’églises. Pensons aussi à en apporter dans les maisons de repos.« 

Logo du Diocèse de Liège

R.S.
FacebookTwitterWhatsAppPrintFriendlyPartager

Faites-nous part de votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.